Devriez-vous trader Bitcoin ? L'avis d'un expert

Vous souhaitez vous lancer dans le trading Forex? Ouvrez un compte démo et tester vos stratégies sur l’une des meilleures plateformes de trading. Commencez dès maintenant.

Par: DailyForex.com

Devriez-vous vous intéresser au marché du Bitcoin ? La réponse pourrait être oui, mais le point d’entrée dépendra du type d’investisseur que vous êtes. Ce blog spécial, proposé par Alan Edwards de Bithedger.com, fournira des conseils aux investisseurs et aux traders qui envisagent d’entrer sur le marché de la devise confidentielle Bitcoin.

Alan Edwards est un stratège quantitatif avec 15 ans d’expérience dans la gestion du risque à la City de Londres. Suivez-le sur Twitter: @Bithedge

Les problèmes du marché Bitcoin

Le risque de concentration des liquidités est un problème majeur pour plusieurs raisons, la devise doit pénétrer davantage l’économie mondiale pour augmenter la diversification et l’infrastructures des échanges doit être plus robuste. Jusqu’à ce que la concentration des risques se diversifie et que la taille, la robustesse et la qualité des échanges augmentent, les Bitcoins restent un actif à haut risque qui ne peut être tradé qu’en volumes relativement réduits avec des spreads élevés qui rendent le trading à levier irréalisable. Dans le Forex traditionnel, les nouvelles économiques sont la source principale de volatilité des cours. La concentration de la volatilité autour de la publication des données économiques clés agit comme moteur des tendances du marché. Sans les fondamentaux financiers sous-jacents des monnaies fiduciaires, le cours du Bitcoin n’est pas dirigé par les mêmes moteurs, ce qui demande aux traders Bitcoin de développer de nouvelles méthodes d’évaluation du cours dans un environnement très dynamique. La première crainte des investisseurs traditionnels est la volatilité imprévisible auxquels les éléments précédents contribuent. Les traders adorent la volatilité, mais celle dont on peut prévoir la tendance.

Qui, pourquoi et comment investir dans le Bitcoin ?


 
Le graphique ci-dessus a circulé largement, indiquant que la valeur du Bitcoin dépend de son intérêt médiatique, mais il est présenté de telle façon que de nombreuses relations entre les deux peuvent être trouvées. Une comparaison de deux ensembles de données normalisées basées sur les données de Google Trend et les cours de clôture du Bitcoin montre que l’intérêt des médias suit en fait le changement de la valeur, ce qui signifie que les médias s’intéressent au Bitcoin seulement après un changement de sa valeur. L’intérêt des médias n’est donc pas le moteur du cours, mais plutôt les événements géopolitiques et l’élan normal basé sur les dynamiques du marché du Forex (certes, peu dynamique dans ce cas-là).


 
Un aspect important de cette relation en termes d’ingénierie financière est le potentiel pour la Théorie des graphes de remplacer le cadre de l’ingénierie financière qui, comme la valeur à risque, ne fonctionne pas, ce que nous savons déjà. Le Bitcoin et la Théorie des graphes fourniront le lien manquant entre l’élan psychologique du marché et les changements de cours de l’indice.

L’économie du Bitcoin en-dehors de la spéculation est largement dirigée par les mineurs et d’autres participants qui acquièrent des Bitcoins et qui ont des raisons précises d’avoir des Bitcoins comme monnaie traditionnelle. Ils n’ont pas à s’inquiéter de l’aspect « pécuniaire » de leur position et les dépenseront en parallèle de l’argent réel. Le Bitcoin est un rare exemple de système de paiement mondial où toutes les transactions sont accessibles publiquement (mais de façon anonyme). En tenant compte de cette analyse et des risques inhérents à l’infrastructure pénétrant le marché, posséder des Bitcoins en grande quantité aujourd’hui n’est conseillé que pour les investisseurs à long terme, qui peuvent se l’offrir, ou qui ont les connaissances pour acquérir et sécuriser des Bitcoins en grande quantité. La couverture événementielle plutôt que prédictive, résultant des problèmes soulevés plus haut, font de l’investissement à long terme la solution actuelle optimale pour la possession de Bitcoins. La prévision exacte du cours est difficile mais les rendements attendus dans l’année devraient rendre cet investissement valable.

Si, en tant que trader, vous souhaitez tirer parti de la volatilité du Bitcoin et que vous avez les connaissances ou systèmes pour gérer cette volatilité, nous vous conseillons de faire appel à des instituions établies qui ont commencé à offrir ces services. Cela réduit cependant l’accès réel à la monnaie sous-jacente pour les traders et sera toujours derrière le trading en temps réel et avec les leviers des courtiers. Heureusement, trader les Bitcoins en parallèle des monnaies traditionnelles deviendra bientôt une réalité avec les brokers tels que OANDA, qui annonce déjà son intérêt dans des services liés au Bitcoin. Il s’agit là d’une confirmation de la croissance et de l’amélioration de l’écosystème autour du Bitcoin, qui semble plus prometteur que jamais.

L’avenir du Bitcoin

Une transformation rapide se met en place, avec des prestataires de systèmes de paiement tels que PAYPAL et des investisseurs en capital risque parlent publiquement de leur intérêt pour Bitcoin. Google est entré sur le marché en soutien au concurrent du Bitcoin, Opencoin. La Silicon Valley prend note. Le moment où Paypal/OANDA confirmera leur future relation avec des monnaies confidentielles (car il en a beaucoup : Litecoin, PPcoin et Terracoin pour en nommer quelques unes) sera un signal d’alarme pour commencer à devenir un trader professionnel du Bitcoin.

L’indépendance géopolitique du Bitcoin en fait un sujet de trading parfait car il peut réaliser ce que les autres monnaies ne peuvent pas faire : une monnaie purement dirigée par le marché, sans intervention politique de l’état qui la soutient. Il n’y a rien pour empêcher le remplacement du dollar U.S. par une monnaie de ce type. À vrai dire, dans un monde de guerres monétaires, disposer d’une monnaie sans état comme le Bitcoin peut être un scénario idéal. Si les intérêts financiers occidentaux continuent leur programme de réglementation du Bitcoin, attendez-vous à ce que d’autres marchés entrent en jeu, adoptent ces devises nouvelles et fournissent des marchés. Imaginez si Hong Kong adoptait le Bitcoin comme monnaie standard, l’utilisant ainsi comme arme contre les monnaies occidentales. Imaginez les pays du BRICS décidant d’utiliser Bitcoin comme monnaie de commerce international. Le Bitcoin n’est contrôlé ni par une nation, ni par les banques, ni par les régulateurs. C’est un phénomène MONDIAL, qui entre dans les guerres de monnaies existantes.

Les Bitcoins ne sont pas plus vulnérables que le reste du système financier. Si les autorités décidaient de fermer internet, quelles richesses stockées de façon électronique ne seraient pas en danger ? Le Bitcoin n’a pas de serveurs centraux et les Bitcoins cryptés restent sur votre ordinateur. La question de savoir comment accéder à vos fonds lorsque les gouvernements couperont internet s’applique aux réseaux de DAB et au système bancaire traditionnel tout autant qu’aux Bitcoins.

Les puristes pointeront du doigt le fait que l’or ou le liquide n’ont pas besoin de source d’alimentation comme le Bitcoin, mais la véritable opportunité du Bitcoin est lorsque les marchands en dur adoptent ce dernier pour éviter les frais de transactions exorbitants qu’ils subissent, leur permettant des économies substantielles. Les marchés s’ajusteront à ces réalités pour participer aux opportunités mises en avant par le Bitcoin et les monnaies similaires pour les investisseurs. 1 milliard de dollars en Bitcoins se sont échangés en avril – soit 16x le record précédent de la jeune monnaie. Que le Bitcoin fonctionne comme devise ou comme matière première reste débattu, tandis que leur marché semble s’accroître et que des services de l’environnement du Bitcoin apparaissent de Main Street à Wall Street.

Le Bitcoin ne disparaîtra ni n’implosera pas à court terme, même si l’on peut s’attendre à des fluctuations importantes sachant que les acteurs institutionnels maintiennent leur idéologie et leurs positions financières. De nombreux investisseurs en capital risque tenteront cependant de prendre le train en marche, et comme toujours il y aura des gagnants et des perdants, une débâcle, et un repositionnement alors que les événements s’influenceront les uns les autres.


 
Le Bitcoin ne disparaîtra ni n’implosera à court terme – le moyen terme devrait être volatile mais toujours à la hausse. L’offre de Bitcoin est fixe, tout comme du terrain, mais divisible à l’infini, déflationniste et décentralisée. Appliquez à cela le concept de la prise de possession des terrains pour renforcer la rareté produite dans le protocole numérique d’une devise, en-dehors de tout contrôle central. Il y aura de la concurrence pour la possession de cette ressource, tout comme il y en a eu pour d’autres ressources numériques telles que la propriété intellectuelle. Le Bitcoin n’est rien d’autre que l’expression numérique de l’idée de ce qu’est une monnaie, et de ce qu’elle pourrait être – un moyen d’échange avec une valeur appliquée acceptée par les acteurs en jeu dans un marché de transactions sans entraves, dont la concurrence détermine la valeur.

Bien qu’il ne soit disponible qu’en quantité fixe et limitée, le Bitcoin a démontré la demande d’une monnaie d’échange non contrôlée par une autorité centrale. Il n’y a pas de point central pouvant fermer le Bitcoin, et on ne peut pas pointer une arme sur un nombre premier pour lui demander de changer. Et nous connaissons tous la faible capacité des gouvernements à fermer les réseaux de pair à pair. La numérisation du divertissement a perturbé les monopoles des droits d’auteur, les imprimantes 3D ont changé les monopoles de production et les devises confidentielles vont changer les monopoles des transactions.

Personne ne peut prévoir les possibilités à long terme de Bitcoin. Soit un Bitcoin ne vaut rien, soit il vaut de 10 000 à 100 000 chacun. Il faudra plusieurs années au marché pour trouver ce qu’il en est. Jusque là, n’attendez pas du Bitcoin qu’il disparaisse.

 

L'équipe de DailyForex.com est composée de traders, d'analystes et de rédacteurs du monde entier, chacun apportant une perspective unique sur le marché Forex et utilisant différentes stratégies pour vous aider à améliorer votre trading Forex.

0 Commentaires

L'inscription est nécessaire afin d'assurer la sécurité de nos utilisateurs. Connectez-vous via Facebook pour partager vos commentaires avec vos amis, ou inscrivez-vous à DailyForex pour poster vos commentaires, rapidement et en toute sécurité, à chaque fois que vous avez quelque chose à dire.

Connexion | Créez un compte sur DailyForex.com dès maintenant