Trader le Vote du Brexit

Par: DailyForex.com

Ce jeudi 23 juin, le Royaume-Uni organise un référendum pour savoir si le pays doit quitter ou non l'Union européenne. Incroyable mais vrai : le vote n’est pas juridiquement contraignant, et informerait simplement le Parlement britannique de la nécessité de commencer à négocier une sortie de l’UE, qui prendrait probablement quelques années. Néanmoins, il est difficile d'imaginer qu'une instruction de « sortie » ne soit pas suivie.

Un vote de « sortie » serait un séisme politique, avec des répercussions importantes non seulement pour les marchés britanniques et européens, mais aussi pour les marchés mondiaux, au moins à court terme.

Une arène clé qui subira les conséquences du vote sera le marché du Forex, où la paire de devises GBP/USD (livre sterling face au dollar U.S.) est l’une des paires de devises majeures.

Jetons un œil à l'état actuel de la situation, quel impact le vote est susceptible d'avoir sur la livre sterling, ce quel que soit l’issu, et selon quel calendrier prévisionnel. Enfin, si vous avez une opinion sur le sens du vote gagnant, j’évoquerai la meilleure façon d’exploiter cette information.

La situation dimanche

Les derniers sondages ont montré une légère hausse de l’option du maintien dans l’UE, mais, globalement, les sondages sont plus ou moins au coude à coude : certainement trop proches pour déterminer clairement un vainqueur par avance.

Il est intéressant de constater que de leur côté, les marchés des paris sont beaucoup plus déséquilibrés. Le site de paris britannique Betfair propose des cotes implicites sur la chance d'un vote du maintien dans l’UE à 73%, même si il était tombé à seulement 60% il y a quelques jours. La question est, pourquoi y a-t-il un tel écart entre les cotes et les sondages ? Il y a plusieurs raisons probables pour cela :

  1. On se méfie beaucoup des sondages d'opinion. Ceci est en partie dû au fait que les sondeurs ont été généralement dans l’erreur pour leurs prévisions du résultat britannique de l'élection de l'année dernière, et en partie au fait que ce vote est tellement unique que les échantillons ne peuvent pas être modélisés avec un niveau de confiance élevé.
  2. La sortie de l'Union européenne serait un grand saut dans l'inconnu, et pourrait avoir des conséquences majeures pour l'économie britannique et le système politique. En général, les référendums tels que ceux-ci ont tendance à favoriser le statu quo. Par conséquent, on estime que, à la dernière minute, les électeurs hésitants et non engagés seront plus susceptibles de voter pour rester que pour sortir de l’Union européenne.
  3. Vendredi dernier, un législateur britannique du Labour Party majoritairement pro-UE a été assassiné dans la rue, apparemment par un homme criant « La Grande-Bretagne d'abord », un slogan qui est naturellement associé à la campagne de sortie. L'assassin avait des liens avec une organisation politique d'extrême-droite. Il faut souligner qu’un tel événement semble susceptible de stimuler la campagne du maintien dans l’UE, à la fois par compassion et par peur.

La dynamique

Il ne fait aucun doute que la livre sterling et le marché boursier se renforcent avec la hausse du vote des partisans du maintien dans l’UE, et inversement, s’affaiblissent avec le recul de ce même vote.

Comme nous l'avons déjà vu, les marchés attendent un vote de maintien. Cela implique le succès de ce vote a déjà été intégré au cours actuel, et donc que l’oscillation potentielle irait à l’encontre de la livre sterling et des actions britanniques en cas de victoire apparente des partisans de la sortie.

Voici quelques chiffres évoqués par les experts : un vote de sortie de l'UE pourrait faire chuter la paire GBP/USD jusqu'à 25% à un niveau compris entre 1.30$ et 1.10$. À l’inverse, la victoire du maintien dans l’UE pourrait faire grimper la paire jusqu’à 1.60$.

Un tel mouvement en cas de victoire de la sortie pourrait largement dépasser last year’s CHF unpegging crash.

Décompte du vote

Le vote aura lieu ce jeudi, le 23 juin. Jusqu'à l'ouverture du scrutin, des sondages d'opinion seront publiés épisodiquement. Ceux-ci feront bouger le marché, mais il faudra qu’ils commencent à montrer des mouvements décisifs pour avoir un effet très significatif. En outre, les sondages par téléphone sont considérés comme plus fiables que ceux par Internet. Ainsi, par exemple, un sondage téléphonique montrant une avance d’une dizaine de points serait susceptible de déplacer le marché de manière significative, peut-être de 1% ou 2% en quelques secondes. Cependant, les sondages montrant de faibles fluctuations de seulement un point ou deux ne sont pas susceptibles d’avoir un d'impact important.

À partir de midi, heure anglaise, le jeudi 23 juin, des rumeurs sur la participation des électeurs commenceront à apparaître. Un taux de participation plus élevé que prévu augmentera probablement le nombre de partisans du départ, mais variera zone par zone : généralement, la classe ouvrière plus âgée et moins instruites a tendance à soutenir la sortie, donc un taux de participation plus fort que prévu dans ces secteurs pourra laisser présager une victoire plus probable de la sortie de l’UE.

Il n'y aura que des rumeurs sans faits solides jusqu'à environ 00h30 heure locale, le vendredi 24 juin, lorsque les premiers résultats sont attendus. Les résultats ne seront pas publiés de manière uniforme, mais prendront au moins 4 heures, probablement plus, jusqu'à ce qu'un résultat total final apparaisse clairement.

À mesure que chaque circonscription publiera ses résultats, ils seront analysés pour déterminer la façon dont leurs différentes déviations permettent de prévoir le profil démographique du vote de cette région en cas d'égalité à 50-50. Ce type d'analyse est toujours très problématique, mais nulle doute que les commentateurs s’en donneront à cœur joie. Par exemple, le premier résultat est attendu à Sunderland à 00:30. Les sondeurs estiment que si la cause de la sortie gagne par plus de 6% à Sunderland, elle sera en bonne voie pour gagner à l'échelle nationale. À mesure que chaque résultat arrivera, le marché pourra fluctuer de manière volatile, surtout si (comme cela est probable) les résultats individuels s’avèrent très contradictoires.

Comment trader le vote du Brexit

Utiliser le Forex ou les marchés financiers pour essayer de tirer profit du résultat de ce vote en tant que trader au détail est une mauvaise idée. Il existe un certain nombre de raisons à cela :

  1. Les brokers de détail ont augmenté leurs exigences de couverture sur la GBP et les instruments britanniques.
  2. La volatilité pourrait être énorme : littéralement, les plus grands mouvements du marché jamais vu à notre époque moderne. Cela pourrait signifier un marché illiquide et complètement inaccessible pendant une période de temps avant l’annonce du résultat final clair, et peut-être à d'autres moments également.
  3. Chez la plupart des brokers de détail, il est possible de perdre un montant supérieur à votre dépôt.
  4. Nous pouvons nous attendre à ce que de nombreux brokers de détail ferment l'accès à toutes les entrées et sorties sur la GBP aux moments cruciaux.

Pour ces raisons, si vous souhaitez vraiment parier sur le résultat du vote, il serait beaucoup plus logique de faire un pari avec un bookmaker en ligne, tel que Betfair. Vous pouvez obtenir un risque et un paiement définis sans vous soucier de la possibilité de pertes illimitées ou d’une volatilité sauvage.

Prévision

Je prévois une victoire assez étroite du camp du maintien dans l’UE, bien que dans tous les cas, je ne prendrai pas de position directe sur la question. Bien que l'adhésion de la Grande-Bretagne dans l'UE pose toujours des mécontentements, trop de gens ont trop à perdre ou sont trop effrayés pour voter la sortie de l’UE.

Cela dit, une victoire surprise de la sortie de l’Union ne doit pas être balayé d’un revers de main, et les chances d’une telle situation (au moment de la rédaction de cet article) restent relativement élevées.

Adam est un trader Forex qui a 12 ans d’expérience sur les marchés financiers, dont 6 ans avec Merill Lynch. Il est diplômé en gestion de fonds and gestion d’investissement par le Chartered Institute for Securities & Investment au Royaume –Uni.
Suivez Adam Lemon sur twitter
Adam Lemon sur Google+

0 Commentaires

L'inscription est nécessaire afin d'assurer la sécurité de nos utilisateurs. Connectez-vous via Facebook pour partager vos commentaires avec vos amis, ou inscrivez-vous à DailyForex pour poster vos commentaires, rapidement et en toute sécurité, à chaque fois que vous avez quelque chose à dire.

Connexion | Créez un compte sur DailyForex.com dès maintenant