Les Banques Italiennes Plombées par les Créances Douteuses

lundi 12 décembre 2016 10.22

Article rédigé par Tradeo

Les banques italiennes continuent d’inquiéter les milieux financiers. De récentes statistiques de la BCE et de la Banque d’Italie ont souligné ce que tout le monde soupçonnait déjà : la finance italienne va mal. Et cela pourrait bien impacter l’euro.

Des banques italiennes sous surveillance

La majorité des établissements financiers italiens connaît des difficultés. En cause, le poids considérable que font peser les créances douteuses sur les bilans.

La Banque d’Italie a dévoilé fin novembre des statistiques pour le moins inquiétantes : sous la pudique appellation de “prêts non performants”, les créances douteuses détenues par les banques italiennes s'élèvent à 356 milliards d’euros. Sur cette somme, la Banque d’Italie considère que près de 199 milliards sont irrécouvrables.

La Banque Centrale Européenne a récemment signalé par ailleurs que deux tiers de toutes les créances douteuses européennes étaient détenues par 14 banques italiennes. De quoi donner à réfléchir.

Les conséquences du non au référendum

Le non au référendum italien et la démission du chef de gouvernement Matteo Renzi ont plongé les banques italiennes dans l’incertitude. Les valeurs bancaires ont été largement malmenées en Bourse à la suite des résultats. A la Bourse de Milan, Banco di Milano perdait 7,91%, Banco Montei dei Pashi di Siena  (BMPS) reculait de 4.21% Banco Popolare dévissait de 7,44%, Mediobanca de 4.24% et UniCredit de 4,21%.

Depuis janvier, l’indice des banques italiennes, le FTSE All-Share banks a perdu 47% de sa valeur, signe du déficit de confiance des investisseurs.

Quelles solutions pour les banques italiennes?

La structure même du secteur bancaire italien pose problème. L’Italie compte 700 banques différentes. Ce manque de consolidation représente aujourd’hui un véritable handicap.

L’instabilité politique risque de retarder les nécessaires mesures de recapitalisation du secteur. Cette situation risque d'inquiéter les investisseurs potentiels et de retarder les indispensables recapitalisations.

Première affectée, la Banque Monte Dei Paschi Di Siena (BMPS), le plus vieil établissement bancaire  au monde. Au bord de la faillite, la BMPS n’a pas les moyens d’attendre plus encore une augmentation de capitale. Une participation de l’état au capital est aujourd’hui plus que probable.

D’autres établissements sont également en attente d’un plan de sauvetage, comme UniCredit ou Veneta Banca.

Le sauvetage des banques italiennes devra inévitablement passer par une plus grande participation de l’Etat. Il est également fort probable que Bruxelles soit sollicitée pour les renflouer. Les rumeurs évoquent d’ores et déjà une demande d’aide auprès du Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds de sauvetage de la zone euro. Selon le quotidien La Stampa, une aide de 15 milliards d’euros aurait été demandée pour le sauvetage de la Banque Monte Dei Paschi.

Serge Poz a travaillé pendant 10 ans sur le Forex au sein de plusieurs sociétés financières avant d’intégrer Tradeo en tant qu’analyste senior.
Tradeo est à ce jour l'une des plateformes les plus performantes de Trading Social. Elle permet de profiter de l'expertise des meilleurs traders et de copier leurs positions afin d’en tirer avantage.Conçue et développée par des traders professionnels, Tradeo offre à tous le meilleur du trading en ligne.
Vous pouvez tester gratuitement la plateforme en vous enregistrant sur Tradeo.com.

DailyForex Newsletter
0 Commentaires

L'inscription est nécessaire afin d'assurer la sécurité de nos utilisateurs. Connectez-vous via Facebook pour partager vos commentaires avec vos amis, ou inscrivez-vous à DailyForex pour poster vos commentaires, rapidement et en toute sécurité, à chaque fois que vous avez quelque chose à dire.

Connexion | Créez un compte sur DailyForex.com dès maintenant