Comment les Brokers du Forex Gagnent de l’Argent

Lorsqu’ils tradent le Forex, beaucoup de gens ne pensent pas à la façon dont les brokers gagnent de l’argent. Cependant, il s’agit d’un élément fondamental à saisir avant de faire un dépôt, car vous devriez comprendre comment l’argent circule dans le système. Personne ne se soucie de votre compte plus que vous, aussi gardez cela à l’esprit lorsque vous cherchez à qui faire confiance. Dans cet article, j’expliquerai comment les brokers du Forex gagnent de l’argent, et quel est leur rôle dans la liquidité des marchés.

Comprendre comment les brokers du Forex gagnent de l’argent peut vous aider à choisir le bon broker. La plupart des brokers tirent profit de leurs clients via un ensemble de frais divers. Connaître ces options vous aidera à savoir là où va votre argent.

Les frais, la principale source de revenus des brokers

Certains brokers du Forex factureront une commission pour chaque transaction, tandis que d’autres factureront le spread entre les cours d’achat et de vente. Les brokers du Forex gagnent de l’argent principalement en conservant le spread ou en facturant des frais fixes par transaction. Certains brokers facturent même les deux, mais cela devient moins courant de nos jours, car la banalisation du trading appelle une concurrence vers des prix plus bas. Certains brokers du Forex peu scrupuleux indiquent qu’ils proposent des transactions sans commission, mais ils facturent généralement davantage sur le spread pour compenser.

Parfois, le spread est fixe, parfois, il est variable. Dans un pool de liquidités à spread variable, le montant de cet spread dépendra du nombre d’ordres passés. Dans les cas d’annonces majeures, telles que le chiffre des emplois non agricoles aux États-Unis, le spread augmente généralement. Pour cette raison, sur un marché volatil, vous pourriez vous retrouver à payer plus en spread que prévu. C’est le principal avantage d’un spread fixe, car, au moins, vous savez ce qui vous sera facturé pour faciliter l’achat et la vente.

D’autres sources de revenus

Certains brokers du Forex facturent un supplément pour différentes options en termes de service client et d’éducation. Par exemple, certains offrent des signaux, tandis que d’autres offrent des analyses détaillées, là ou d’autres encore proposent des cours pédagogiques privés ou des webinaires pour ceux qui sont prêts à payer plus ou qui ont un compte plus fourni. Cela étant dit, si vous comprenez le trading et les techniques de bonne gestion de fonds, ces éléments sont rarement nécessaires.

Certains brokers du Forex gagnent de l’argent grâce au financement de « l’emprunt ». Rappelez-vous, lorsque vous achetez ou vendez une devise  Comment les brokers du Forex gagnent de l’argentavec une marge, vous contractez un emprunt. Cela peut devenir un peu risqué et compliqué, mais il suffit de dire qu’un broker FX avec de grandes quantités d’ordres, peut recevoir des intérêts sur le marché interbancaire, auquel vous ne participerez pas. Malgré ce que les gens vous disent, en tant que trader de détail, vous n’avez pas accès au véritable marché interbancaire, car les ordres doivent être beaucoup plus importants pour entrer dans cette arène. Généralement, le broker du Forex travaille avec un fournisseur de liquidités qui divise ces ordres par petits bouts, permettant ainsi aux individus de trader dans les deux sens. Le véritable marché interbancaire est constitué des plus grandes banques du monde, qui ne peuvent pas s’embarrasser d’un petit ordre de 500 dollars (par exemple).

Quelques mythes

Certains des mythes dominants qui perdurent depuis de nombreuses années veulent que les brokers soient en mode “chasse aux stop loss”, ce qui signifie qu’ils font évoluer les prix sur leurs serveurs pour éliminer tout un groupe de traders en une seule fois. En effet, le marché était auparavant rempli de revendeurs peu scrupuleux qui faisaient de telles choses. En règle générale, si vous vous en tenez à un broker réglementé, vous ne rencontrerez pas ce problème.

Un autre mythe est que les brokers sont eux-mêmes des traders. En toute franchise, ils le sont très rarement. Ils remplissent simplement les ordres pour les traders. En réalité, vous seriez surpris de voir à quel point une personne qui gère un bureau de courtage du Forex connaît peu de choses sur les transactions du Forex. Elle s’inquiète surtout du flux des ordres, de l’analyse du système, de l’analyse statistique et du fait que tout le monde obtienne ce qu’il a demandé de manière ordonnée.

On pense aussi parfois que les brokers du Forex veulent surtout prendre de l’argent aux clients. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. En effet, la plupart des comptes clients ont une valeur plus proche de 1 000 USD que de 10 000 USD. Malgré les publicités où vous voyez des traders se prélassant sur des plages paradisiaques ou sortant de leur jet privé, la plupart des traders de Forex n’ont pas beaucoup d’argent sur leur compte. Statistiquement, la plupart des traders perdent un grand pourcentage de leur compte dans les 90 jours. Le broker du Forex n’a donc pas besoin de les tromper. Cela est particulièrement vrai lorsqu’un broker du Forex est bien capitalisé. Par exemple, les brokers aux États-Unis doivent avoir un minimum de 20 millions de dollars sur leur compte bancaire. Le but de cette exigence de capitaux est d’absorber les pertes des traders et d’être en mesure de payer lorsque celui-ci gagne. Cela réduit notablement le risque. Malheureusement, certains brokers du Forex étaient capitalisés à hauteur de seulement 10 000 USD, représentant une catastrophe en attente. Une fois que vous aurez compris comment les brokers du Forex gagnent de l’argent, vous comprendrez également la nécessité d’utiliser un broker réglementé, et vous serez en meilleure position pour trader sur les marchés en toute sécurité et de façon intelligente.

Christopher Lewis vit dans l’Ohio, à Columbus, et est un trader Forex qui apprécie trader un large éventail de paires de la traditionnelle paire EUR/USD à la paire plus exotique USD/RUB, et beaucoup de paires entre les deux. Contrairement à de nombreux traders qui préfèrent trader à une session spécifique du marché, Christopher tire parti de la flexibilité offerte par le marché des changes, et il trade à toutes les sessions, le plus souvent quand il fait une pause dans ses études à la fois en finance et en informatique.