Définir Ordres Stop et Limites Lorsque Vous Tradez les Devises

Il est crucial de définir des stop-loss lorsque vous tradez le Forex (ou tout autre marché, d’ailleurs). En effet, les raisons pour lesquelles le marché du Forex peut être aussi rentable peuvent le faire chuter tout autant. En particulier, lorsque vous tradez le Forex, vous traitez souvent avec un effet de levier et une volatilité extrême qui, si vous n’êtes pas prudent, peuvent provoquer des catastrophes financières.

Pensez à cet exemple : la Banque nationale suisse a décidé soudainement d’abandonner son plancher officiel de 1,20 euros qu’elle appliquait depuis deux ans. De nombreux traders ont vu leur compte vidé car ils n’avaient pas passé les ordres appropriés ou, pire encore, ils avaient des positions aux leviers trop élevés. Le niveau 1,20 était si fiable comme support sur le marché EUR/CHF, que lorsque la BNS a décidé d’arrêter de soutenir la paire à ce niveau, des traders partout dans le monde ont été ruinés. Des brokers du Forex ont même été mis en danger par cette action.

Outre cela, il existe de nombreux autres événements qui ne sont pas aussi dramatiques mais qui se produisent plus fréquemment. Il suffit parfois de s’éloigner cinq minutes de votre écran pour voir que certains gros titres font la une et font fluctuer votre paire de devises de 300 pips. Dans cette situation, vous feriez mieux d’espérer que cela vous soit favorable ! Toutefois, la loi de Murphy veut que ça soit rarement le cas.

Les ordres stop Ordres stop et limites

Après avoir lu ça, j’espère que les ordres stop-loss deviendront vos nouveaux meilleurs amis. En termes simples, un ordre stop est un ordre qui devient exécutable une fois que le cours atteint un prix déterminé, et qui s’exécute au prix du marché. Le broker est chargé de clore votre position, quelle que soit la rapidité avec laquelle le marché évolue. Bien que cela puisse entraîner un glissement (une situation dans laquelle vous n’avez pas obtenu le prix exact que vous aviez demandé), la plupart du temps, votre ordre sera traité correctement. Si le marché évolue trop vite, l’ordre s’exécutera aussi rapidement que possible dans tous les cas même si vous y perdrez. La plupart du temps, un ordre stop est appelé un ordre « stop-loss », ce qui signifie qu’il protège votre compte si la position vous est défavorable.

Dans l’exemple ci-dessus concernant la BNS, en sortant du marché des changes, vous auriez souffert d’un glissement. Toutefois, le marché a perdu 500 pips environ en seulement quelques instants, et beaucoup de ceux qui n’étaient pas protégés se sont retrouvés avec des centaines de milliers de dollars de pertes. C’est qu’un broker vous dit lorsqu’il annonce que « vous pouvez perdre plus que votre investissement initial ». La dernière chose que vous voulez est de devoir une somme considérable à votre broker. Ceci peut être facilement évité en prenant cette précaution. Au-delà de cela, cela aide à s’imposer une forme de discipline, pour éviter d’être désarçonné par une position qui n’évolue pas en votre faveur. C’est une partie cruciale de la gestion de fonds, et un point qui est souvent ignoré par le plus dangereux des ennemis du trader : son ego.

Les ordres limites

Les ordres limites sont une autre histoire. Un ordre limite est un ordre fixé à un prix particulier. Il n’est exécutable que lorsque la transaction peut être exécutée à ce prix spécifique. Par exemple, si vous définissez un ordre limite pour acheter une devise à 1,1753, la devise ne sera achetée qu’au prix exact, ou à un prix inférieur si vous avez la possibilité de le faire. Cela garantit que vous ne paierez pas plus que le prix souhaité. C’est un moyen d’entrer sur le marché avec précision, tout en permettant d’économiser de l’argent sur les échanges. Il s’agit d’une situation qui continue à évoluer vers des transactions plus complexes, telles que l’ordre stop-limit.

Dans ce scénario, vous envisagez la même chose qu’un ordre limite, en ce sens que vous souhaitez peut-être acheter la devise à 1,1290, mais vous définissez également un prix limite de 1,1300. Si le prix de la devise passe au-dessus du cours vendeur à 1,1290, l’ordre est alors activé et devient un ordre limite. Tant que cet ordre peut être exécuté sous le niveau 1,1300, la transaction sera remplie. En d’autres termes, il vous protège des écarts ou des glissements. Certes, tous les courtiers du Forex n’offrent pas cette option, mais cela peut être un critère pour choisir un nouveau broker.

Ne tradez jamais sans eux

Les marchés du Forex présentent un risque important si vous ne vous protégez pas efficacement. L’utilisation des stop-loss et des ordres limites mentionnés ci-dessus peut aider à protéger vos actifs. Malheureusement, certaines personnes ne peuvent accepter de pertes et choisissent donc de renoncer à ces ordres. Certains traders professionnels utiliseront les options comme une forme de stop-loss, mais cette stratégie est beaucoup plus complexe. À ce stade, vous ne devriez penser qu’au moment où la transaction a prouvé que votre hypothèse était incorrecte. Par exemple, si vous cherchez à acheter la paire GBP/USD et si vous pensez que tout ira bien tant que vous resterez au-dessus du niveau 1,2750, alors votre stop-loss doit être placé à ce niveau. Cela vous permet d’oublier un peu le marché et de quitter votre écran d’ordinateur. Votre stop-loss vous protégera si vous n’êtes pas sur place pour surveiller la situation ou si vous ne pouvez pas agir assez rapidement pour agir en cas de souci.

Au-delà de cela, ces ordres peuvent également vous faire sortir du marché avec un profit. La sécurité est certes une chose, mais parfois, le marché évolue lorsque vous dormez et vous permet d’atteindre votre objectif de profit. Une fois que cela sera fait, votre compte sera crédité de ce gain réalisé durant votre sommeil ou votre journée, sans avoir à surveiller l’évolution des cours.

Une dernière chose que je voudrais souligner : vous ne devrez jamais déplacer le niveau de vos ordres, sauf en réaction à un gain. En d’autres termes, il peut y avoir un argument en faveur du déplacement de votre stop-loss pour le rapprocher du point de fluctuation des prix, mais jamais vers le bas. En effet,si une position se passe mal, il faut l’accepter et clôturer les pertes. Toutefois, si vous souhaitez réaliser des bénéfices, le scénario est complètement différent.

Christopher Lewis vit dans l’Ohio, à Columbus, et est un trader Forex qui apprécie trader un large éventail de paires de la traditionnelle paire EUR/USD à la paire plus exotique USD/RUB, et beaucoup de paires entre les deux. Contrairement à de nombreux traders qui préfèrent trader à une session spécifique du marché, Christopher tire parti de la flexibilité offerte par le marché des changes, et il trade à toutes les sessions, le plus souvent quand il fait une pause dans ses études à la fois en finance et en informatique.