Identifier les Difficultés de Trading

S’il y a bien une chose qui distingue les gagnants des perdants, c’est la capacité d’identifier les difficultés de trading et de trouver des moyens de les résoudre. Je ne peux pas vous dire combien de fois j’ai travaillé avec de jeunes traders qui refaisaient les mêmes erreurs encore et encore. Vous ne me croyez pas ? Demandez aux traders qui ont continué d’acheter des Bitcoins à 19 000, 18 000, 15 000, 10 000 dollars, etc. De toute évidence, ils ne faisaient pas attention à ce que le marché leur disait, et c’est une difficulté très courante.

Faites attention à vos émotions

Sans aucun doute, la difficulté la plus importante à résoudre est votre état émotionnel lorsque vous tradez. De nombreux ouvrages de psychologie vous diront que pour bien trader, il faut surtout rester calme. Je ne suis en désaccord sur ce point. Si vous vous sentez mal à propos d’une position, cela vous dit que vous faites quelque chose de travers. Vous devez comprendre ce qui cause cette émotion, cette frustration, et y faire face de front. Si vous étouffez vos émotions, le marché finira par vous forcer la main. Lorsque cela se produit, c’est généralement sous la forme de pertes importantes ou pire encore, d’un appel de marge.

Quelques exemples

Un défi émotionnel auquel les traders sont souvent confrontés est la capacité de se faire confiance et de fermer son terminal de trading une fois la position définie. Si vous avez une stratégie, un ensemble de critères de sortie de position, que vous comprenez qu’il n’ya aucun moyen que toutes vos positions soient rentables, vous avez fait la majeure partie du travail. Je ne peux pas vous dire à quel point mes ordres se sont améliorés lorsque j’ai appris à partir et à laisser mes ordres stop loss ou take profit faire leur travail. Si vous ne pouvez pas faire cela, c’est un signe que vous ne vous faites pas confiance. Si vous n’avez pas la capacité de faire confiance à votre jugement, vous devez simplement retourner à trading de démonstration. Vous devez réellement faire confiance à vos chances de gagner et laisser votre position suivre son cours.

Une autre difficulté du trading que vous pouvez rencontrer est la taille de votre position. Si tel est le cas, vous constaterez qu’il est aussi très difficile pour vous de fermer votre terminal. Vous regardez le marché dans l’espoir de le faire aller dans une direction, ou du moins de réduire vos pertes dès que possible. Nous tradons pour vivre, et pas l’inverse. Si vous constatez que vous ne pouvez pas laisser les marchés seuls parce que vous craignez des pertes, réduisez de moitié la taille de votre position. Si cela ne fonctionne pas, réduisez-les à nouveau en deux. En fin de compte, vous pourrez faire ce que les traders peuvent faire de mieux : laissez vos ordres tranquilles et travailler pour vous.

La colère est quelque chose que nous avons tous vécu plus d’une fois au trading et qui constitue certainement un handicap important. La plupart du Difficultés de trading temps, la colère apparaît lorsque le marché « ne fait pas ce qu’il était censé faire. »Ce que vous voulez dire, c’est « je pensais que le marché allait faire une chose, mais il a fini par faire l’autre », ce qui est une énorme différence. La première pensée blâme le marché, tandis que l’autre reconnaît que votre analyse n’était pas imparfaite. Cela ne pose pas de problème ; vous ne réussirez pas à chaque fois que vous appuyez sur le bouton TRADER. Si c’était le cas, vous draineriez le marché de toutes ses liquidités car vous gagneriez à chaque fois. Pour moi, la colère signifie normalement que vous avez fait quelque chose qui va à l’encontre de votre plan de trading, ou peut-être votre bon sens. La plupart du temps, cette colère sera probablement provoquée par vous-même, et votre énervement contre le marché sera essentiellement une projection sur l’extérieur des torts que vous vous reprochez.

Enfin, l’une des difficultés les plus compliquées à gérer, que les traders refusent souvent d’admettre, est la tendance à chercher des excuses à ses pertes. Je ne me lasse des excuses que les traders peuvent trouver. Ils ont souvent tout un tas de théorie sur les grands comptes qui bloquent vos ordres par leurs stratégies opposées, sans réaliser qu’ils n’ont que faire de votre compte de trading, qui n’apparaît même pas sur leur radar. Vous êtes entré sur ce marché en sachant qu’il existe des maisons de courtage beaucoup plus grandes que vous, et que vous n’allez pas vous en prendre à Goldman Sachs. C’est à vous de déterminer où les forces du marché amènent une devise, puis de la trader en conséquence. Blâmer quelqu’un d’autre vous fait tomber dans une mentalité de victime qui ne vous mène qu’à davantage de pertes.

Comment identifier les difficultés du trading ?

Je ne saurais trop insister là-dessus : écrivez tout ce que vous pensez dans un journal de trading. Il ne s’agit pas seulement de la configuration, mais aussi de ce qui se passe dans votre tête. Au-delà de cela, vous devez également noter ce qui se passe autour de vous pendant la journée. Par exemple, si vous avez un ordre particulièrement perdant et que vous écrivez simplement la configuration technique, en relisant votre journal quelques semaines plus tard, vous oublierez le fait que vous vous êtes battu avec votre femme presque toute la matinée. Vous étiez émotif dès le départ, ce qui a bien sûr un effet sur la façon dont vous tradez. Vous devez suivre tout ce qui se passe autour de vous.

Si vous prenez le temps de noter tout ce que vous faites et ce qui se passe autour de vous, vous pouvez alors commencer à identifier des motifs récurrents à vos gains et à vos pertes. Certes, rien ne sera parfait, mais si vous remarquez que vous gagnez très souvent à l’ouverture des marchés asiatiques, alors vous devrez absolument trader à ce moment. Si vous constatez que vous avez l’avantage, pourquoi perdriez-vous votre temps avec une autre partie de la journée ?

En analysant tout ce qui se passe autour de vous, la configuration de la transaction, la durée, la taille et tout le reste, vous finirez par trouver suffisamment de données pour vous donner une idée sur la manière d’accroître vos bénéfices de trading à long terme. Cela représente beaucoup de travail, je le sais bien, mais il sera rentable à long terme.

Christopher Lewis vit dans l’Ohio, à Columbus, et est un trader Forex qui apprécie trader un large éventail de paires de la traditionnelle paire EUR/USD à la paire plus exotique USD/RUB, et beaucoup de paires entre les deux. Contrairement à de nombreux traders qui préfèrent trader à une session spécifique du marché, Christopher tire parti de la flexibilité offerte par le marché des changes, et il trade à toutes les sessions, le plus souvent quand il fait une pause dans ses études à la fois en finance et en informatique.