Que Sont les Indicateurs en Analyse Technique ?

Les indicateurs sont des outils que les analystes techniques, les traders et les statisticiens du Forex utilisent sur les marchés financiers pour adopter une approche statistique plutôt qu’une approche subjective du trading. Ils renvoient à des choses telles que les flux financiers, la volatilité, l’inertie et les tendances pour avoir une meilleure idée du mouvement potentiel des cours. Il existe des centaines, voire des milliers d’indicateurs disponibles, aussi il va donc sans dire qu’il y a beaucoup de débats pour savoir lesquels sont les meilleurs.

Indicateurs avancés

Les indicateurs avancés sont l’un des deux principaux types d’indicateurs disponibles pour les traders. Ils ont tendance à précéder les mouvements des prix et à prévoir l’avenir. On tend à les utiliser pour le trading des intervalles, car ils peuvent donner une idée globale d’une éventuelle rupture de consolidation, ce qui est bien sûr une information particulièrement utile.

Parmi les indicateurs avancés les plus populaires figurent l’oscillateur stochastique et l’indicateur de force relative (Relative Strength Indicator en anglais, ou RSI). L’inconvénient des indicateurs avancés est qu’ils peuvent parfois donner de faux positifs, c’est-à-dire des signaux erronés. Pour cette raison, la plupart des traders utilisent d’autres indicateurs en plus de l’indicateur avancé, qui leur sert alors d’indicateur secondaire au-delà du simple mouvement des prix. Comme pour la plupart des indicateurs, il existe une formule mathématique compliquée qui montre l’inertie et la direction potentielle du marché.

Indicateurs retardés

De l’autre côté du spectre, les indicateurs retardés tendent à suivre les mouvements des prix. Ils sont particulièrement utiles lorsqu’une tendance est bien définie, car ils présentent généralement des signaux beaucoup plus tardivement que les indicateurs avancés. Cela a malheureusement pour effet secondaire d’être moins rentable, mais plus fiable. Les indicateurs retardés sont populaires depuis des années et sont toujours l’un des indicateurs les plus élémentaires des traders.

Parmi les indicateurs retardés, on compte les bandes de Bollinger et les moyennes mobiles. Par exemple, une moyenne mobile est le calcul du prix moyen des derniers « N » chandeliers ; par définition, il sera en retard sur le prix actuel. Toutefois, dans le cadre d’une tendance, cela peut être une information utile car elle montre si le prix moyen est en hausse ou en baisse. Encore une fois, comme il cela a été mentionné précédemment, ces indicateurs font généralement partie d’un système de trading plus vaste.

Les indicateurs sont conçus de plusieurs manières différentes :

Oscillateurs

Les oscillateurs sont de loin les indicateurs techniques les plus courants, ils sont généralement liés dans un type d’intervalle. Assez souvent, il existe un intervalle entre deux valeurs représentant à la fois des conditions de sur achat et de survente. En règle générale, il existe un type de ligne ou d’indicateur qui vous permet de savoir quand le marché s’est trop aventuré dans une direction ou dans l’autre. Quelques exemples pourraient inclure l’oscillateur stochastique, la convergence/divergence des moyennes mobiles (Moving Average Convergence Divergence en anglais, ou MACD) et l’indice des canaux de matières premières (Commodity Channel Index en anglais, ou CCI). Bien qu’ils mesurent les conditions de sur achat et de survente avec des formules différentes, ils fonctionnent globalement de la même manière.

Non délimité

L’indicateur non délimité est beaucoup moins courant, mais il reste relativement utilisé pour former des signaux dans un système de trading, indiquant la force ou la faiblesse d’une tendance. Contrairement aux oscillateurs, il n’a généralement pas d’intervalle défini. L’indicateur de ligne d’accumulation/distribution qui mesure le flux monétaire dans un titre est un exemple d’indicateur non délimité. Toutefois, dans le monde du Forex, cela s’avère presque impossible à mesurer, bien que certaines variations de volume soient proposées parles brokers du Forex en utilisant les informations de leurs propres serveurs, qui ne représentent qu’une fraction du marché.

L’utilisation des indicateurs

Bien que certains systèmes de trading utilisent seulement des indicateurs, ils tendent à être de moins en moins utilisés de nos jours. Le système de croisement des moyennes mobiles est l’un des indicateurs les plus courants. Il s’agit simplement de tracer au moins deux moyennes mobiles sur un graphique ; pour rappel, ces dernières sont simplement une moyenne mathématique d’un certain nombre de prix sur une certaine période, l’une des moyennes mobiles étant la plus lente et l’autre la plus longue. La moyenne mobile la plus rapide est celle qui prend en compte le moins de chandeliers, car elle changera de direction beaucoup plus rapidement. La plus longue représente un environnement plus stable, car il faut beaucoup plus d’informations pour que la ligne se déplace.

Croisement du moyenne mobile

Si la moyenne mobile la plus rapide dépasse la moyenne mobile la plus lente, cela peut signifier que l’inertie se déplace à la hausse, signalant par là une opportunité d’achat. Sinon, si la moyenne mobile recule sous la moyenne mobile à long terme, il s’agit généralement d’un signal de vente. Avec le système de croisement de moyennes mobiles, vous êtes constamment sur le marché, achetant et vendant lorsque ces lignes se croisent. Le plus gros problème, bien sûr, est qu’il faut une forte tendance sur le marché pour être rentable. Dans un marché latéral, vous risquez de perdre plus que de gagner.

En règle générale, il est préférable de combiner les supports et les résistances avec ces indicateurs car cela fournit plusieurs types de confirmation à votre ordre. Un exemple typique pourrait être la recherche d’un support, d’une formation de chandeliers particulièrement favorable, puis d’un signal d’achat formé sur l’oscillateur stochastique. Le système classique aura plusieurs étapes à suivre pour se positionner correctement. Après cela, il faut commencer à penser à la gestion des fonds et avant de le réaliser, vous avez tout un système en place. Vous devriez considérer les indicateurs comme un outil et non comme le « Saint Graal » du trading, que de nombreux trader recherchent inlassablement sans succès. Bien qu’ils augmentent vos chances de succès, rien n’est parfait, aussi vous devez apprendre comment et quand ils fonctionnent si vous souhaitez trader en les utilisant.

Il existe des centaines d’indicateurs utilisables, dès lors tout est une question de préférence personnelle quand il s’agit de sélectionner celui qui vous convient le mieux. Dans mon cas, plus je trade et moins j’utilise d’indicateurs pour prendre des décisions. Quand je le fais, c’est normalement pour avoir une confirmation secondaire ou tertiaire.

Christopher Lewis vit dans l’Ohio, à Columbus, et est un trader Forex qui apprécie trader un large éventail de paires de la traditionnelle paire EUR/USD à la paire plus exotique USD/RUB, et beaucoup de paires entre les deux. Contrairement à de nombreux traders qui préfèrent trader à une session spécifique du marché, Christopher tire parti de la flexibilité offerte par le marché des changes, et il trade à toutes les sessions, le plus souvent quand il fait une pause dans ses études à la fois en finance et en informatique.