Les Taux d’Intérêt et le Marché du Forex

De nombreux facteurs entrent en jeu dans la détermination de la valeur d’une monnaie, mais l’un des facteurs les plus importants est le taux d’intérêt. Les traders du Forex cherchant à améliorer leurs performances au trading devraient donc s’intéresser davantage aux taux d’intérêt. Dans cet article, nous explorerons la signification des taux d’intérêt et leur impact sur la valeur des monnaies.

Quoi regarder

Dans une situation géopolitique et économique relativement stable, le marché des devises favorisera naturellement une monnaie qui connaît une hausse des taux d’intérêt et des prévisions de hausse des taux d’intérêt à venir. Toutefois, les taux d’intérêt ne sont pas les seuls facteurs qui font fluctuer la valeur d’une devise. D’autres facteurs tels que la guerre, des préoccupations géopolitiques, l’inflation, les corrélations avec d’autres marchés et bien d’autres peuvent également entrer en jeu.

Lorsque les taux d’intérêt sont plus élevés, les investissements étrangers sont généralement très importants. En effet, l’argent veut toujours aller « là où il est le mieux traité », par exemple, si vous gérez un énorme fonds de couverture, vous rechercherez des rendements plus élevés pour vos clients. Si le pays A verse 5 % sur une obligation, alors que le pays B verse 2 % sur le même type d’obligation, le pays A est clairement le pays de choixoù investir. Pour acheter cette obligation ou investir dans ce produit financier, vous devez l’acheter dans la devise du pays hôte. (Certains pays souscriront des obligations dans d’autres monnaies comme le dollar américain, mais je m’éloigne du sujet.)

Un exemple

Imagions que vous dirigiez un important fonds d’investissements depuis le Royaume-Uni. Vous êtes chargé de placer de l’argent quelque part, et le lieu le plus naturel pour en placer une quantité importante est celui où vous pourrez trouver la croissance la plus forte.

Généralement, les banques centrales relèveront les taux d’intérêt si une économie est en plein essor. Il y a un petit problème de timing ici, mais vous pouvez décider d’entrer sur un marché boursier pour lequel vous devrez faire des achats dans une monnaie locale. La raison de ces taux plus élevés est qu’ils craignent que l’économie ne s’emballe trop, mais il est également possible que les actions montent plus rapidement dans cette situation. En regardant un peu partout dans le monde, vous décidez que c’est en Allemagne que vous souhaitez investir, car de nombreuses multinationales allemandes ont vu une forte croissance de leurs exportations. Pour acheter des actions sur le DAX, il faudra acheter des euros.

Dans ce scénario, vous devez acheter la paire EUR/GBP. Si l’Union européenne affiche une économie solide, vous ne chercherez pas seulement à acheter des actions dans cet environnement, mais également des obligations. Encore une fois, vous devrez les acheter en euros. Dans ce scénario, il s’agit du flux naturel d’argent visantle rendement le plus élevé. Vous pouvez avoir une situation où le Royaume-Uni a un taux d’intérêt de 1,00 %, tandis que l’Union européenne a un taux d’intérêt de 2,25 %, par exemple.

Les taux d’intérêt et le marché du Forex

Toutefois, quelques mois plus tard, la situation mondiale a change radicalement. Nous sommes au bord d’une récession mondiale et vous devez faire quelque chose avec vos fonds. Telle était la situation pendant la crise financière de 2008, qui a vu le marché du Forex se comporter d’une manière relativement contre-intuitive. Lorsque la bulle immobilière américaine a éclaté, le mouvement initial a consisté en une hausse descours des autres devises. Toutefois, le dollar américain a commencé à remonter assez vite après le choc initial. La raison en est simple : il existe en effet peu de lieux dans le monde capables d’absorber le même type de transactions que le marché des titres du Trésor aux États-Unis.

Dans ce scénario, nous avons eu un exode de capitaux mondiaux vers le marché des titres du Trésor, ce qui a fait monter le dollar. Cela était contre-intuitif, car les taux d’intérêt se sont réduits rapidement, mais, dans cet environnement, les gens cherchaient à protéger leur argent. L’argent pouvait provenir de la Nouvelle-Zélande, qui avait alors un taux d’intérêt d’environ 6 %, pour entrer aux États-Unis, accusant une forte réduction des taux d’intérêt. À ce stade, il ne s’agissait pas de générer un rendement, mais de protéger les grands portefeuilles.

À mesure que les choses se sont stabilisées, les gestionnaires de fonds ont commencé à acheter d’autres devises telles que le dollar néo-zélandais, le dollar australien et même des devises de marchés émergents tels que la lire turque et le rand sud-africain. Les monnaies des marchés émergents étaient particulièrement attrayantes car certains des taux d’intérêt de ces pays, bien qu’historiquement bas pour ces régions, étaient encore cinq ou six fois plus élevés que ceux payés par de nombreuses économies développées du monde entier. Une fois que les traders ont estimé pouvoir relancer leurs activités, ce sont les premiers endroits où les fonds sont arrivés.

Les taux d’intérêt sont un facteur central pour déterminer la valeur des monnaies, mais cela tient en grande partie à ce que les traders pensent de la situation politique et économique. La règle veut que les gens achètent des actifs à rendement plus élevé lorsque la situation est stable, notamment des devises offrant un rendement supérieur. Quand l’environnement semble instable, les monnaies à faible taux d’intérêt, telles que le yen et le franc suisse, ont toujours fait un peu mieux, tout comme le dollar américain. Si vous comprenez l’appétit pour le risque des marchés, alors vous pouvez suivre les taux d’intérêt dans les deux sens.

Christopher Lewis vit dans l’Ohio, à Columbus, et est un trader Forex qui apprécie trader un large éventail de paires de la traditionnelle paire EUR/USD à la paire plus exotique USD/RUB, et beaucoup de paires entre les deux. Contrairement à de nombreux traders qui préfèrent trader à une session spécifique du marché, Christopher tire parti de la flexibilité offerte par le marché des changes, et il trade à toutes les sessions, le plus souvent quand il fait une pause dans ses études à la fois en finance et en informatique.