Les Stratégies de Trading des Reculs

L’un des moyens les plus courants de trader sur les marchés financiers consiste à utiliser une stratégie de recul. Cela signifie simplement sauter sur un marché qui suit tendance, puis va à l’encontre de cette tendance, comme le font généralement les marchés, allant et venant ainsi au fil du temps.

On peut voir ça ainsi : si vous suivez une tendance haussière, vous ne pouvez pas continuer tout droit éternellement. Assez souvent, les traders chercheront à extraire de la valeur d’une situation comme celle-là, et quand le marché reculera légèrement après un mouvement haussier impulsif. Cela donne aux traders qui ont peut-être manqué la montée initiale une opportunité de rentrer sur le marché, ce qu’ils essaieront presque toujours.

Évidemment, cela fonctionne dans les deux sens. Ainsi, si le marché est baissier à long terme, il manifestera parfois un léger rebond et les vendeurs se relèveront à ce moment-là. Des reculs se produisent dans les tendances haussières et baissières.

De nombreux outils disponibles

De nombreux outils sont disponibles pour les stratégies de recul, y compris les moyennes mobiles, les retracements de Fibonacci, les lignes de support, les lignes de résistance, les lignes de tendance, les nombres ronds, les indicateurs de bande de Bollinger et bien d’autres. Ce que vous choisissez d’utiliser est un choix strictement personnel, mais il existe des systèmes de trading très courants basés sur les reculs que j’ai trouvés utiles au fil des années.

Le retracement de Fibonacci

L’une des manières les plus courantes de jouer un recul consiste à utiliser un retracement de Fibonacci sur une tendance. Il existe plusieurs niveaux de Fibonacci qui semblent être importants pour la plupart des traders, les niveaux de retracement de Fibonacci de 50% et 61,8% semblant les plus intéressants, suivi par le niveau de retractement de Fibonacci de 38.2%.

Sur le graphique joint, vous verrez la paire AUD/NZD chuter de 1.0880 à 1.08. Elle rebondit vers le niveau 1.0850, une zone sur laquelle j’ai dessiné un cercle jaune, juste au niveau de retracement de Fibonacci de 50%. Les vendeurs interviennent à ce niveau et continuent de la pousser vers le bas.

Retracement de Fibonacci

Les lignes de tendance

L’utilisation d’une ligne de tendance simple peut également être un excellent moyen de jouer les reculs. Une ligne de tendance bien définie, qui dure plusieurs chandeliers, est une façon de se placer sur le marché, car beaucoup d’autres personnes prêtent attention à la même chose. Une ligne de tendance définit la tendance, par définition, et donc le sens de l’instrument que vous devriez suivre. Sur le graphique AUD/CAD ci-dessous, vous pouvez voir clairement que chaque fois que la paire a rebondi vers la ligne de tendance baissière rouge, des vendeurs ont fait leur apparition et poussé le dollar australien à la baisse par rapport au dollar canadien. Depuis plusieurs mois, c’est de « l’argent facile ».

Lignes de tendance

Les moyennes mobiles

Les moyennes mobiles peuvent être l’une des manières les plus simples de jouer une stratégie de recul, mais il faut bien utiliser une moyenne mobile qui intéresse les gens. Sur le graphique journalier, la moyenne mobile la plus importante est probablement la moyenne mobile de 200 jours, car elle indique la tendance à long terme. Il s’agit de la moyenne mobile de la dernière année civile, qui a bien sûr un peu de poids. Il existe également d’autres moyennes mobiles importantes, notamment les moyennes mobiles exponentielles de 20 jours, 50 jours et 100 jours.

Sur le graphique ci-dessous, vous pouvez constater que la paire EUR / NZD s’est nettement redressée pendant cinq mois environ, avant de s’effondrer de manière spectaculaire. Toutefois, j’ai tracé la moyenne mobile de 200 jours sur le graphique, et vous pouvez voir que le chandelier commence à former un marteau, ce qui est un signe haussier. En outre, il y a du mouvement de trading dans le voisinage de ce niveau à partir du mois de juillet, aussi il y a de fortes chances que la pression d’achat n’attende que d’être libérée dans cette zone.

Moyenne mobile de 200 jours

Le support et la résistance

Le système de recul le plus fondamental, et probablement le plus important, est construit autour d’un support et d’une résistance simples. Un support horizontal de base ou une ligne de résistance peut faire une énorme différence dans votre perception d’un marché. La plupart du temps, vous constaterez un support et une résistance importants aux nombres entiers et ronds. Par exemple, sur le graphique journalier de la paire USD/ZAR ci-dessous, vous pouvez clairement voir qu’il y a à la fois un soutien et une résistance au niveau 14. Ce nombre entier et rond attirera beaucoup d’ordres. Vous pouvez constater que la paire est montée fortement depuis un certain temps, mais qu’elle est revenue à plusieurs reprises au niveau 14, en y trouvant des acheteurs à chaque fois. De ce fait, vous pouvez voir à quel point ce type de trading peut être puissant. Notez que le niveau 13 a agi de la même manière.

Support et résistance

Des centaines de variétés

L’idée de cet article n’était pas de vous donner une stratégie de trading « ultime ». Il s’agissait plutôt d’une tentative d’ouvrir vos yeux sur les différentes possibilités pouvant former une bonne stratégie de recul. Je vous encourage à essayer tous ces éléments sur un compte de démonstration pour voir ce qui fonctionne le mieux dans votre cas.

On notera que, comme pour tout ce qui touche à l’analyse technique, cela fonctionne mieux sur les échelles temporelles plus longues. Certains d’entre vous aimeront utiliser les lignes de tendance, d’autres les retracements de Fibonacci. La bonne question me semble toutefois plutôt : « avez-vous déjà pensé à utiliser plusieurs outils ? » Les meilleurs traders que je connaisse sont capables d’utiliser toutes ces informations de manière interchangeable, reconnaissant qu’elles sont toutes cruciales, surtout lorsque plusieurs s’alignent dans la même direction. Cela garantit en général de meilleurs résultats au trading. Pourquoi trader pour une seule raison quand vous pouvez trader pour trois ou quatre motifs ? N’oubliez pas que vous devez faire en sorte que d’autres personnes poussent le marché dans la même direction que vous êtes pour en tirer profit. Plus la configuration est évidente, plus il est probable que vous aurez suffisamment de personnes pour orienter le trading dans votre sens. À vrai dire, certains des meilleurs traders que je connaisse ne placent d’ordres que s’il y a au moins trois raisons de le faire, et même à ce moment-là, ils considèrent que l’opportunité est moyenne par rapport à celles mises en lumières par quatre, cinq, ou même six raisons différentes.

Trouvez la combinaison qui vous convient sur un compte de trading de démonstration, puis appliquez-la autant que nécessaire sur votre compte réel. Vous serez content de l’avoir fait, car le recul consiste au final à acheter une devise lorsqu’elle est « en solde ».

Christopher Lewis vit dans l’Ohio, à Columbus, et est un trader Forex qui apprécie trader un large éventail de paires de la traditionnelle paire EUR/USD à la paire plus exotique USD/RUB, et beaucoup de paires entre les deux. Contrairement à de nombreux traders qui préfèrent trader à une session spécifique du marché, Christopher tire parti de la flexibilité offerte par le marché des changes, et il trade à toutes les sessions, le plus souvent quand il fait une pause dans ses études à la fois en finance et en informatique.