Avez-vous Vraiment Besoin d’un Stop-loss ?

Avez-vous vraiment besoin d’un stop-loss ? La réponse courte est : « oui ». La réponse longue est « oui, si vous choisissez de ne pas faire exploser votre compte de trading du Forex ». Il existe de nombreuses raisons d’utiliser un stop-loss, mais certaines stratégies peuvent être déployés pour éviter d’en utiliser un, bien que seuls les traders institutionnels les utilisent en général.

Le stop-loss est votre meilleur ami

Le stop-loss est votre meilleur ami, car la volatilité sur les marchés des changes peut augmenter à tout instant. Il peut y avoir une annonce surprise, un événement à l’autre bout du monde, ou pire encore, pendant que vous dormez. Vous ne pouvez tout simplement pas tout prévoir, aussi le stop-loss est votre ange gardien. Un pic brutal peut survenir à tout moment sur les marchés du Forex.

Par exemple, au cours des deux dernières années, la Banque nationale suisse a défendu le niveau de 1,20 pour la paire EUR/CHF, refusant de laisser la paire descendre en dessous de ce niveau, car le franc suisse était devenu beaucoup trop cher. Toutefois, le 15 janvier 2005, la BNS a soudain abandonné sa stratégie et a laissé le marché chuter, car la protection de ce niveau de prix depuis deux ans lui avait au final coûté trop cher. De grosses sommes d’argent institutionnel arrivaient et achetaient la paire chaque fois qu’elle se rapprochait du niveau de 1,20, parce que c’était « de l’argent facile ». Cependant, dès que la Suisse est sortie des marchés des changes, la paire s’est effondrée et a chuté de plusieurs chandeliers en quelques millisecondes. Dans le monde entier, on a pu lire des histoires de traders de détail qui n’avaient pas mis de stop-loss et qui ont perdu l’intégralité de leur compte.

Imaginez être un trader américain. Vous avez eu une position sur la paire EUR/CHF en vous fiant à la Banque nationale suisse. Soudain, à votre réveil le 15 janvier, vous découvrez que votre compte est vide. Votre broker exige que vous déposiez plus de marge, mais cela était encore pire pour certains : ils devaient de l’argent à leur broker, car les ordres n’avait pas pu être exécutés assez rapidement.

Certes, c’est une situation très extrême, mais il n’est pas rare de voir une paire comme la paire GBP/JPY chuter de 120 pips durant la nuit. Certaines personnes utilisent le stop-loss comme un « arrêt ultime en cas de catastrophe », mais il est conçu pour vous protéger lorsque votre analyse est incorrecte, et, soyons honnête : cela fait partie du jeu.

Les stop-loss sont là pour une bonne raison

Non seulement les stop-loss servent à protéger votre compte contre les désastres des marchés, mais ils représentent également un marqueur servant à indiquer là où votre analyse est incorrecte. S’il s’avère que cela est inexact, vous quittez simplement le marché et pouvez y revenir plus tard. Malheureusement, beaucoup d’entre vous déplaceront leur stop-loss pour éviter de subir des pertes, mais le bon trader est disposé à accuser des pertes rapidement pour passer à autre chose. En fin de compte, ce dernier comprend que si son analyse s’avère incorrecte, il est préférable de limiter ses pertes. Cependant, s’il s’avère que votre analyse est la bonne, déplacer votre stop-loss est en votre faveur pour verrouiller les gains est une stratégie parfaitement acceptable. Cela permet au marché de vous dire quand il est temps de sortir après un mouvement haussier.

D’autres stratégies

stop-loss ForexLes traders institutionnels ont souvent recours à des options pour se protéger contre les fluctuations des devises, mais cela devient parfois très compliqué. La plupart des traders de détail font mieux d’accepter une perte dès qu’elle apparaît et de continuer leur vie.

Par exemple, si votre sto-ploss correspond à 1 % de votre compte, il ne s’agit pas d’un désastre total. Cependant, si vous n’utilisez pas de stop-loss et que vous espérez simplement sortir gagnant, vous pourriez perdre tellement de fonds que vous ne pourriez jamais remonter la pente.

Pour utiliser les options de stratégie, très souvent, si un opérateur a une position longue sur la paire EUR/USD, il achètera un put simultanément, avec l’idée de récupérer au moins une partie des pertes si la transaction leur fait défaut sur le marché au comptant du Forex. Autrement, si l’ordre fonctionne, l’option expire à zéro. Cependant, il existe de nombreux autres facteurs dans les options qui rendent sa propre protection beaucoup plus difficile et fastidieuse à déterminer.

Selon où vous vivez, vous pouvez protéger votre ordre avec le même broker en plaçant un ordre dans la direction opposée. Cependant, il s’agit généralement d’un scénario dans lequel vous limitez le montant des bénéfices que vous pouvez obtenir, car l’une de ces positions sera nécessairement perdante. Cela est différent d’avoir un stop-loss dans le sens de votre position, car, en théorie du moins, les gains potentiels sont alors illimités.

Ne tradez jamais sans stop-loss

Ne tradez jamais sans stop-loss, quelque soient les circonstances. Il y a bien trop de raisons pour lesquelles vous pourriez perdre vos fonds. Certes, certains des points soulevés dans cet article sont un peu extrêmes, mais au bout du compte, on ne sait jamais quand un événement surviendra. Au-delà, il s’agit d’un moyen de forcer votre compte à redevenir neutre si l’opération ne fonctionne pas. Vous pouvez également l’utiliser comme moyen de récupérer des bénéfices si le marché recule après un mouvement important en votre faveur.

Le monde du Forex a laissé sur le bas côté de nombreux traders qui n’ont pas pu accepter d'accuser une perte. Il n’existe pas de « stratégie gagnant à 100 % », si ce n’est de limiter vos pertes et d’accroître vos gains. Les pertes surviennent peu importe les circonstances, aussi vous ne pouvez rien faire pour vous protéger totalement.

Christopher Lewis vit dans l’Ohio, à Columbus, et est un trader Forex qui apprécie trader un large éventail de paires de la traditionnelle paire EUR/USD à la paire plus exotique USD/RUB, et beaucoup de paires entre les deux. Contrairement à de nombreux traders qui préfèrent trader à une session spécifique du marché, Christopher tire parti de la flexibilité offerte par le marché des changes, et il trade à toutes les sessions, le plus souvent quand il fait une pause dans ses études à la fois en finance et en informatique.