La Fascinante Histoire des Vagues d’Elliott

La théorie des vagues d’ElliottPeu d’éléments d’analyse technique peuvent être tracés jusqu’à une seule personne, mais la théorie des vagues d’Elliott en fait partie.

Le fondateur de la théorie est Ralph Nelson Elliott, né à Marysville (Kansas) en 1871, qui déménagea plus tard à San Antonio (Texas).

Elliott a commencé sa carrière en tant que comptable au milieu des années 1890. Après des postes de direction dans des sociétés privées et une société de conseil florissante, le Département d’État des États-Unis a nommé Elliott au poste de chef comptable pour le Nicaragua (qui, à l’époque était sous contrôle américain).

Durant son séjour en Amérique centrale, Elliott a contracté une maladie débilitante qui l’a contraint à prendre une retraite anticipée à l’âge de cinquante-huit ans. Vers cette époque, il décida de se consacrer à l’étude des marchés boursiers américains.

Au moment où Elliott entama son étude des marchés, on pensait généralement que les marchés étaient aléatoires et chaotiques. Elliott, cependant, soupçonnait qu’il y avait un ordre sous-jacent à leur mode de fluctuation et a proposé que les prix du marché évoluaient de manière spécifique, selon des motifs et des tendances. Cela fut considéré comme une idée révolutionnaire à son époque.

Il commença son étude en examinant 75 ans de données boursières historiques à l’aide de graphiques annuels, mensuels, hebdomadaires, journaliers, horaires et demi-horaires. Rappelez-vous, nous étions dans les années 1930, avant que la toute puissance informatique ne soit disponible pour permettre de consulter des graphiques et de conserver des registres faciles d’accès. Toute cette analyse a été faite à la main et la réaliser fut déjà un immense accomplissement en soi.

Au fur et à mesure de ses recherches, il commença à élaborer des règles qu’il pouvait appliquer aux marchés et, à mesure que sa confiance dans sa théorie se renforçait, il commença à partager ses idées publiquement. Le 13 mars 1935, un mercredi ordinaire, il envoya un télégramme après la clôture du marché indiquant que le marché boursier américain atteignait son niveau le plus bas.

Dès le lendemain, jeudi 14 mars 1935, le Dow Jones Industrial Average a atteint son prix de clôture le plus bas de l’année. Ensuite, le marché a connu une hausse qui a duré près de deux ans et qui a quasiment doublé la valeur du Dow. Elliott, en appliquant les règles du marché qu’il avait élaborées, avait calculé le niveau le plus bas du marché à seulement un jour près.

Ce qui rend la chose encore plus remarquable, c’est le moment historique auquel Elliott a fait cette prédiction. En 1935, l’Amérique était en pleine crise économique et l’idée que les marchés pourraient remonter semblait impensable.

Quelques mois après avoir prévu le creux de mars 1935, Elliott rédigeait “Le principe d’Elliott” avec Charles J. Collins. Collins était le destinataire du fameux télégramme d’Elliott ayant prévu le creux du marché.

Avec ce livre, la théorie des vagues d’Elliott était officiellement née.

Après la mort d’Elliott en 1948, de nombreux professionnels de la finance ont continué à faire des prédictions basées sur les vagues d’Elliott. Au début des années 1970, Robert Prechter, un jeune analyste de Merrill Lynch, découvrit le travail d’Elliott et le réintroduisit auprès du public par le biais de ses propres lettres d’informations et livres.

Prechter remporta l’U.S. Trading Championship en 1984 en utilisant les vagues d’Elliott avec un rendement record de 444% en quatre mois sur un compte de trading d’options en argent réel surveillé. Prechter prédit également avec succès le marché haussier à long terme des États-Unis qui débuta en 1982 et le krach d’octobre 1987. CNBC le nomma « Gourou de la décennie » en 1989.

Aujourd’hui, Prechter est considéré comme le plus célèbre analyste au monde des vagues d’Elliott, et son livre, également intitulé « Le principe des vagues d’Elliott », est considéré comme la bible moderne pour comprendre ce sujet.

Il existe de nombreuses critiques des vagues d’Elliott, et Prechter lui-même a réalisé des prédictions erronées. Cela étant, la théodire des vagues d’Elliott est considérée comme une part importante de l’analyse technique et fait partie du programme d’études du titre de Technicien de marché agréé.

Christopher Lewis vit dans l’Ohio, à Columbus, et est un trader Forex qui apprécie trader un large éventail de paires de la traditionnelle paire EUR/USD à la paire plus exotique USD/RUB, et beaucoup de paires entre les deux. Contrairement à de nombreux traders qui préfèrent trader à une session spécifique du marché, Christopher tire parti de la flexibilité offerte par le marché des changes, et il trade à toutes les sessions, le plus souvent quand il fait une pause dans ses études à la fois en finance et en informatique.