Tradez-Vous Trop ?

Adam Lemon

Vous travaillez dur pour trader le Forex efficacement et réaliser des gains. Pourtant, à la fin du mois, vous terminez avec des pertes. Pourquoi ? Peut-être tradez vous trop, tout simplement. Voici comment savoir si vous tradez trop, et comment y remédier si c’est effectivement le cas.

Le trading émotionnel

C’est un sentiment humain bien naturel que de surveiller la fluctuation des prix et de sentir qu’il faut être actif pour saisir toutes les opportunités. Après tout, personne ne veut manquer une occasion de réaliser des profits ou attendre sur le banc de touche que des pertes surviennent. Ces sentiments sont encore plus intenses lorsque vous regardez le mouvement des prix après coup, en particulier lorsque vous oubliez que vous les regardez désormais avec du recul. Dans la plupart des domaines de la vie, vous gagnez plus d’argent en augmentant vos efforts, votre implication et votre niveau d’activité. Le problème est que, en matière de trading du Forex, des actions ou des matières premières, l’augmentation de votre activité d’achat et de vente a tendance à entraîner des pertes et non des profits. Pourquoi cela ?

Tout d’abord, les marchés se moquent des efforts que vous déployez ou de votre dur labeur, ou encore de votre chance ou de votre malchance. Il est possible de réaliser des profits ou des pertes sur des périodes prolongées simplement en ayant une chance ou une malchance inhabituelle.

Comment déterminer si vous tradez trop ?

Si ma description de ces sentiments négatifs vous touche, peut-être tradez-vous trop. Si c’est le cas, il est temps pour vous de considérer quelques points afin de déterminer si vous tradez de façon excessive. Tout d’abord, avez-vous des critères très stricts pour placer un ordre ? Si oui, les respectez-vous sans exception ? Les bonnes opportunités de trading ne sont pas courantes. Sur le marché du Forex, il est rare qu’il y ait plus de deux ou peut-être trois très bonnes opportunités de trading en une semaine (sauf si vous utilisez le scalping, et même alors, vous n’obtiendrez probablement pas plus que le même nombre de configurations globales à exploiter, même si vous effectuez bien plus de deux ou trois trades réels). Si vous placez des ordres tous les jours et que vous recherchez plus de 20 pips de profit environ, vous êtes certainement en train de trop trader.

Tradez-vous trop ?La deuxième chose à prendre en compte est la base statistique de votre stratégie de prise de positions. Par exemple, vous avez peut-être créé un compte chez un broker du Forex et lu sur leur site Web qu’il fallait acheter lorsque la moyenne mobile simple sur 10 périodes dépasse la moyenne mobile sur 50 périodes sur le graphique de 5 minutes. Si vous testez une stratégie aussi simple que celle-ci sur une période aussi courte que le graphique de 5 minutes, vous perdrez très rapidement l’ensemble du solde de votre compte sans aucun doute. Certains brokers du Forex font la promotion de ce type de mauvaise stratégie de trading excessif car ils gagnent de l’argent lorsque vous en perdez, et ils veulent que vous perdiez de l’argent le plus rapidement possible afin qu’ils puissent en gagner le plus rapidement possible également ! Si vous utilisez une stratégie d’entrée basée sur des critères mathématiques définis, comme un croisement de moyenne mobile, vous devez tester cette stratégie sur plusieurs années et des milliers de transactions pour vérifier si elle est rentable. Après tout, vous n’investiriez pas d’argent dans une entreprise sans avoir étudié ses bilans, alors pourquoi investir votre solde de trading durement gagné dans une stratégie de trading dont vous n’avez pas étudié les performances ? Il est assez facile de réaliser ce genre de test rétroactif avec le Forex car vous pouvez facilement obtenir les données de prix historiques et créer une feuille de calcul Excel pour vérifier le fonctionnement de votre stratégie. Apprendre un peu de SQL et l’utiliser pour faire un test rétroactif est encore plus facile et beaucoup plus rapide.

Le principe de Pareto

Voici la règle d’or du trading excessif : le marché n’offre pas beaucoup de bonnes opportunités. La plupart du temps, il n’y a pas d’entrée intéressante à exploiter. Une bonne façon de comprendre cela peut être le principe de Pareto, qui stipule que 80% des bénéfices proviennent de moins de 20% des opportunités (incidemment, ce principe s’applique également à d’autres domaines de la vie). La bonne nouvelle est que cela ne pose pas de problème. Par exemple, les grands investisseurs qui investissent dans des centaines de petites entreprises ne partent pas du principe qu’ils espèrent que 60% des entreprises feront des bénéfices tandis que 40% généreront des pertes. Ils savent que sur une centaine d’opportunités, ils n’obtiendront peut-être que deux ou trois gros gagnants, mais que les profits y seront tellement énormes qu’ils compenseront largement les 97% de perdants. Les marchés financiers ne sont pas aussi extrêmes, mais il est juste de dire que la façon la plus simple de gagner de l’argent sur le Forex est de ne pas prendre de position la plupart du temps. Si vous pouvez me montrer quelqu’un qui vise 50 pips par jour tous les jours et réalise des profits importants chaque année, je serais très étonné.

Je peux illustrer cela avec un exemple concret. J’ai récemment testé six paires de devises sur les dix-huit dernières années, pour déterminer l’efficacité de différentes stratégies de rupture sur cette période. La configuration la plus profitable que j’ai pu identifier concernait des ruptures impliquant une très forte volatilité exceptionnelle. J’ai effectué le test rétroactif sur un total de près de 27 000 jours, et le nombre de jours où une telle rupture s’est produite était inférieur à 4 000. Cela signifie que les meilleures opportunités n’existaient que dans environ 15% des cas. On notera par ailleurs que ce nombre n’est pas très éloigné des 20% du principe de Pareto.

Que se passe-t-il si vous ne suivez pas une stratégie d’entrée mathématique rigide, mais que vous comptez sur votre intuition ? Cette approche peut être encore plus sujette au trading excessif, car vous vous donnez beaucoup de crédit pour choisir le bon point d’entrée « au feeling ». Or il est facile pour la plupart des gens de voir ce qu’ils veulent bien voir.

Soyez pointilleux avec vos points d’entrée

Pour conclure, l’essence de la réussite au trading est d’être très pointilleux avec vos points d’entrée. Les conditions requises ne sont souvent pas là la plupart du temps. Les traders qui réussissent doivent savoir se tenir à l’écart et ne rien faire lorsque le marché ne leur offre aucune opportunité. Vous ne pouvez pas forcer le marché à vous donner une opportunité, vous pouvez seulement être prêt à saisir les opportunités qu’il vous offre. De nombreux traders ont les compétences pour gagner de l’argent, placent des ordres au bon moment, mais gaspillent leurs gains car ils ne parviennent pas à se tenir à l’écart lorsque le marché n’offre pas d’opportunités intéressantes.

Si vous placez plus de trois trades par semaine et que vous n’êtes pas un scalpeur, vous tradez trop. Si vous n’avez pas défini de critères d’entrée stricts et que vous voyez des points d’entrée tous les jours, vous tradez trop. Si vous vous ennuyez lorsque vous ne voyez aucun point d’entrée évident et que vous vous lancez quand même, vous tradez trop.

Comment arrêter de trop trader

Dès lors, si vous tradez trop, comment pouvez-vous y remédier ? Vous devez disposer d’une méthode très claire et stricte pour trouver des points d’entrée de trading et vous y tenir. Vous devez tester votre méthode rétroactivement pour vous assurer qu’elle a été rentable sur une période prolongée, et garder confiance avec elle par la suite. Lorsqu’il n’y a pas de possibilité d’entrée, restez à l’écart. Ignorez votre envie de vous lancer et n’appuyez pas sur le bouton. Voyez chaque jour sans trading comme un jour où vous n’avez pas perdu d’argent, contrairement à la plupart des autres traders, et soyez fier de vous pour avoir résisté à la tentation. Lorsque vous traversez une longue période avec très peu d’opportunités (voire aucune), rassurez-vous en sachant que, sur les marchés financiers, l’heure la plus sombre est souvent juste avant l’aube. Les opportunités se présenteront éventuellement, et plus vous serez obligé d’attendre, meilleures elles pourraient être.

Adam Lemon
Adam est un trader Forex qui a 12 ans d’expérience sur les marchés financiers, dont 6 ans avec Merill Lynch. Il est diplômé en gestion de fonds and gestion d’investissement par le Chartered Institute for Securities & Investment au Royaume –Uni.
Suivez Adam Lemon sur twitter
Adam Lemon sur Google+

exclamation mark

Veuillez vous assurer que vos commentaires sont appropriés et qu'ils ne font pas la promotion de services ou de produits, de partis politiques, de matériel de campagne ou de propositions de scrutin. Les commentaires contenant des propos injurieux, vulgaires, offensants, menaçants ou harcelants ou des attaques personnelles de toute nature seront supprimés. Les commentaires incluant du contenu inapproprié seront également supprimés.

0 User comments

exclamation mark

Veuillez vous assurer que vos commentaires sont appropriés et qu'ils ne font pas la promotion de services ou de produits, de partis politiques, de matériel de campagne ou de propositions de scrutin. Les commentaires contenant des propos injurieux, vulgaires, offensants, menaçants ou harcelants ou des attaques personnelles de toute nature seront supprimés. Les commentaires incluant du contenu inapproprié seront également supprimés.

Lire plus
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.